8 | 2019Pour la visibilisation de la variation linguistique

Edited by Alejandra Barrio and Élodie Cocote

Comme en témoigne ce numéro d’Archipélies, la variation linguistique est actuellement un sujet qui intéresse et occupe des linguistes aux quatre coins du monde. Les différences d’expression aux niveaux phonétique, lexical, morphosyntaxique, etc., en raison de facteurs comme l’origine géographique ou la classe socio-économique des locuteurs, entre autres, font aujourd’hui l’objet de nombreux ouvrages, colloques et congrès. Or, comme le montre ce numéro, cela n’a pas toujours été le cas et l’importance de l’étude de la variation est encore parfois sous-estimée. Ainsi, malgré le caractère omniprésent de la variation, phénomène dont s’imprègne le quotidien de tout locuteur – notamment à l’ère de la mondialisation et du numérique –, cette propriété inhérente à la langue a longtemps été ignorée, dissimulée, voire invisibilisée, avec pour conséquence la marginalisation de certaines variétés.

La revendication que font les travaux réunis dans ce volume pour la prise en compte des phénomènes de variation, ainsi que des variétés linguistiques, s’avère alors, encore aujourd’hui, essentielle pour rendre compte non seulement de la richesse des langues mais aussi de leur caractère variable et changeant. Les différentes contributions s’intéressent à des aspects divers de la variation : à son inclusion (et aussi à son exclusion) dans certaines théories linguistiques et dans certains ouvrages grammaticaux ; aux phénomènes de variation lexicale selon des facteurs diatopiques, diachroniques, diastratiques et diaphasiques, et à leur relation avec les processus de changement linguistique. Elles présentent enfin la situation de certaines variétés linguistiques déconsidérées et proposent des mesures concrètes pour leur reconnaissance sociale. Les articles présents dans ce numéro partagent la volonté de rendre visibles des phénomènes longtemps cachés et œuvrent pour l’analyse approfondie des différents types de variation et des variétés linguistiques, contribuant ainsi à l’étude de la langue dans toute sa complexité.

Depth of Field